J'y pense et puis...



Pour l'organisation de votre déménagement, faites confiance à des professionnels. Parce qu'un déménagement international est une phase importante de votre vie, Antoine et Gaby International, fort de ses 40 ans d'expérience, propose des solutions adaptées à chacun d'entre vous. Antoine et Gaby International mettra tout en oeuvre pour vous simplifier la vie. Grâce à nos nombreuses années d'expérience nous pouvons affirmer sans crainte que le monde est devenu un terrain de jeux accessible ! www.antoineetgabyinternational.be Spectacle pour deux marionnettes de taille humaine, une minuscule et différents objets …



Distribution




Auteur, mise en scène, scénographie, marionnettes : Alain Moreau
Éclairages, régie : Jérôme Lenain
Stagiaire : Monelle Van Gyzegem
Interprétation et participation au scénario : Laura Durnez et Bao Ngouansavanh
Création musicale : Max Vandervorst
Costumes des marionnettes : Céline Robaszinski
Construction du petit camion : Sébastien Boucherit
Photos: Gilles Destexhe et Alain Moreau
Merci à Niels Gryspeirt, à Flavia Armenzoni Teatro delle Briciole, à Alexandre Caputo et au Théâtre National, au CCBW et au Festival Ottokar, au Centre Culturel de Genappe, à Patrick Masset et au Théâtre d'Un jour, à Wenceslas Kaboré et à tous nos spectateurs cobayes qui sont entrés dans notre camion durant notre long voyage de création et dont les avis nous ont été bénéfiques…
Spectacle réalisé avec l'aide de la Province du Brabant Wallon.



Genèse du projet




1.Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.

2.Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.


C'est le treizième article de la Déclaration universelle des droits de l'homme qui nous a inspiré la création du spectacle.

Ne pouvant rester sans réagir face aux tragédies humaines que nous voyons et entendons trop régulièrement, il nous semblait urgent de jeter notre pavé dans cette mare infecte et nauséabonde.

Ce spectacle vise à sensibiliser de manière décalée et poétique à la problématique de l'exil et de la politique migratoire.
Au travers de l'histoire de deux déménageurs et de la découverte par ceux-ci d'un passager clandestin parmi les caisses du déménagement qu'ils sont en train d'accomplir, c'est l'histoire de l'acceptation immédiate et humaniste pour l'un et du rejet motivé par la peur pour l'autre que nous désirions aborder.

Entamée en 2014 et poursuivie en 2015 et 2016, cette nouvelle création est riche des sept versions qui se sont succédées.
Forain depuis le début, destiné à se jouer partout où nous pourrions stationner notre camion afin de toucher le plus large éventail de public, ce court spectacle a été créé pour susciter le débat, pour que chacun puisse s'interroger sur ses réactions face au drame des migrants.

1



Pratiquement




J'y pense et puis… s'adresse aux enfants à partir de 8 ans et aux adultes qui les accompagnent.

Ce spectacle sur le thème du déménagement et des grandes migrations est proposé dans notre semi-remorque transformé en camion de déménagement international.

D'une durée d'environ une demi-heure selon le temps d'installation du public dans le camion, il se joue trois fois par jour pour une trentaine de spectateurs.

Le camion sera stationné à l'écart de la circulation. C'est important, car il s'y passe des choses tout autour, que le public ne doit pas voir sous peine d'en dévoiler les surprises.

Un rendez-vous sera donc donné en un lieu pas trop éloigné. Chacun sera invité à participer au déménagement.

Une réplique miniature du camion de déménagement viendra cueillir le groupe de spectateurs muni des objets à charger et l'emmènera jusqu'au lieu de la représentation.

Arrivés au hayon du camion où un des déménageurs les attendra, chacun sera invité à y entrer avec sa caisse ou sa table à repasser pour l'y ranger. Accueillis à l'intérieur du camion par le second déménageur une surprise se prépare, le spectacle commence…



La presse




J'y pense et puis ... Alain Moreau, lui, ne veut rien oublier. Et cherche au contraire à réveiller les consciences, pousser un cri de colère, dans "J'y pense et puis...". Un spectacle inventif et surprenant qui nous mène là où on ne s'y attend pas et dont l'artiste a déjà créé plusieurs versions qu'il estimait trop frontales. Dans ce camion de déménagement où le spectateur est emmené pas à pas loin des sentiers battus et des salles de théâtre, nous attendent deux amis, des marionnettes à taille humaine, pleines de vie, d'allure bonhomme et expressive, comme en crée souvent le Tof. Une fête d'anniversaire, fanions et chapeaux pointus à l'appui se prépare. Mais l'invité surprise ne sera pas celui qu'on croit. Et chacun interprétera à sa façon l'issue du drame interactif, sans paroles et chargé de symboles, qui se joue sous nos yeux.

Laurence Bertels – La Libre


La noirceur, peut-être pas, mais la gravité certainement : le Tof Théâtre opte avec J'y pense et puis… pour un ton plus sombre que celui auquel il nous avait habitués lors des deux dernières éditions du XS. La marionnette se mêle ici au théâtre d'objets pour évoquer avec ironie nos réactions ambiguës face au drame des migrants. Avec, comme à leur habitude, finesse, humour et poésie, le Tof Théâtre fait preuve une fois de plus de sa grande inventivité. Quant aux marionnettes, prenant ici la place des marionnettistes pour manipuler des objets, elles sont plus vivantes que jamais.

Emilie Garcia Guillen - Suricate Magazine







Fiche technique téléchargeable en cliquant sur la clef anglaise